La culture verticale

altAvec un peu d’imagination, vous pouvez facilement utiliser l’espace vertical à votre disposition - plutôt que de perdre beaucoup d'espace en le faisant à l'horizontale - grâce aux plantes grimpantes, aux pots suspendus ou en pyramide et aux murs végétaux.  Et plusieurs plantes peuvent pousser au même endroit, à condition de planter en fonction de leurs périodes de floraison.

Cultiver en hauteur comporte évidemment des risques, à prendre en considération avant de commencer  : ne visez pas plus haut que vous ne pensez pouvoir atteindre !

Les plantes grimpantes

Les plantes grimpantes sont les clés de l'utisation optimale d'un espace vertical, puisqu'elles partent du sol et peuvent se développer sur de grandes longueurs en direction du soleil.

Elles se distinguent par différents modes de développement :

  • les sarmenteuses ont une tige ligneuse mais flexible s'appuyant à l'aide d'un palissage, comme  le sarment de vigne (jasmin, morelle, faux jasmin).
  • les volubiles (du latin : qui tourne) ont une tige s'enroulant toute seule (chèvrefeuille, glycine, ipomoea, etc).
  • les plantes à vrilles (clématites, petit pois, salsepareille, bryone dioïque).
  • les plantes à crampons, adaptées aux supports rugueux (lierre, hortensia).
  • les plantes à ventouses, adaptées aux supports lisses (vigne vierge).
  • les plantes à rameaux épineux (rosier grimpant, bougainvillier).

Lesquelles cultiver dans un espace réduit ?
Dans une logique d’autosuffisance, il sera intéressant de privilégier la culture des plantes grimpantes productives (haricots, concombres, citrouilles et potirons, petits pois,...) ; les vignes vierges ne produiront rien de comestible mais seront idéales pour encourager la biodiversité environnante.
Certaines variétés exigeront moins d’attention que d’autres pour se développer. Renseignez-vous auprès d’un expert pour identifier la variété qui correspondra la mieux à votre "terrain".

Votre terrain : quelles sont les surfaces « cultivables »?
Différentes surfaces perment à différentes variétés de s’épandre selon leur mode de développement

  • un mur libre exposé au soleil sera idéal pour la vigne vierge et d'autres plantes occupant un grand espace. L’ajout d’une grille facilitera le contrôle de la direction de développement de la vigne (même si au final cette dernière vise le soleil) et permettra une plus grande variété de cultures.
  • la balustrade d'un balcon sera idéale pour y laisser se développer de petites plantes comme les haricots ou les petits pois.
  • une clôture ou une haie serviront de pare-soleil pour les plantes exigeants un milieu ombragé (comme les petit-pois, par exemple).
  • tout support (branches, poteaux, piquets…) peut servir de guide (mais attention à les rendre assez solides pour tenir les variétés lourdes comme les citrouilles).

Murs végétaux

Pour véritablement maximiser l’utilisation de l’espace vertical, certains jardiniers ont mis au point des véritables systèmes de culture qui n’occupent aucun espace horizontal, en faisant pousser les plantes directement sur les murs !
Malgré l’ingéniosité et l’utilité pratique, le système n’est pour l’instant que très peu repandu, sauf peut-être sous des formes plus simples telles que des pots sur des étagères. Selon le système en place la maitrise de cette culture peut s’avérer assez exigeante et l’installation peut aussi demander un certain investissement financier à priori. Pour autant avec de la préparation et de l'entrainement, le jardinage vertical est une solution créative et envisageable pour optimiser les rendements sur des espaces très limités.

Pots suspendus et pyramides

Une dernière façon de maximiser l’espace disponible est de placer ses pots de manière à ce qu’ils occupent le moins d’espace possible.
Pour cela, la solution la plus classique est de les accrocher sur un support élevé. Pour éviter les risques et les efforts répétés, privilégiez des plantes plus autonomes et prenez garde à ne pas rendre leur accès trop difficile et/ou dangereux.
Vous pouvez aussi empiler vos pots de manière à former des tours et des pyramides, prenez juste garde à ce que l’assemblage n’isole pas certaines plantes.

Plus d’information

  • http://www.the-locavores-garden.com/vertical-gardening.html (anglais) Un aperçu général du jardinage vertical.
  • http://www.leblogjardin.com/2009/11/la-vigne-vierge.html (français)
  • http://www.leblogjardin.com/2007/06/djeunons-sous-l.html (des articles sur les vignes vierges).
  • http://www.youtube.com/watch?v=QGzK_4wf7vo&feature=related Entretien avec Patrick Blanc, inventeur des murs végétaux.