Energie

alt

L'énergie est nécessaire à la vie humaine, certes. Mais comment ? Avec quelle mesure ou démesure ? Quel impact sur l'environnement s'autoriser tant en production qu'en transport ? Quelles techniques privilégier  pour la produire, l'utiliser et l'économiser ?

La notion de negaWatt

L'idée fondatrice de la notion de negaWatt est simple : toute économie d'énergie est assimilable à une production d'énergie. Ainsi, si certains produisent de l'énergie (dont une unité de mesure est le Watt), chacun peut devenir producteur d'énergie... en l'économisant !

Le scenario negaWatt, élaboré par l'association negaWatt, consiste à inverser la tendance de consommation croissante actuelle pour tendre vers une consommation divisée par 4.alt

Cela repose sur trois piliers : la sobriété (supprimer les consommations d’énergie inutiles),  l'efficacité (consommer moins en utilisant des appareils plus performants), l'aspect renouvelable (diminuer notre consommation en énergie fossile - pétrole, charbon, gaz - au profit des énergies renouvelables).

Lire la suite...

Le gaz à effet de serre, un rappel brûlant à la sobriété

alt

alt cliquer sur l'image pour l'agrandir

Ce graphe produit par Météo France exprime très clairement ce qui est désormais reconnu par tous : le climat se dérègle (et notamment se réchauffe) comme jamais auparavant !

Et les courbes tendancielles faites il y a quelques années semblent - selon des mesures prises récemment  - avoir été malheureusement très optimistes : l'élévation des températures pourrait bien être le double de celles prévues.

Ressources en énergies primaires (tendanciel / negaWatt)

alt

alt cliquer sur l'image pour l'agrandir.
(Source : www.negawatt.org)

L'évolution des ressources en énergies primaires (en TWh) peut se faire selon le scénario tendanciel (extrapolation des consommations et habitudes actuelles) et selon le scenario negaWatt 2006.
Dans le premier cas, les besoins entraînent un accroissement de la production d'énergie, selon les mêmes techniques... et avec un impact croissant sur l'environnement.
Dans le deuxième cas, un changement de la consommation (selon le principe negaWatt : sobriété, efficacité)  et un ré-ajustement des techniques de production énergétique pemettent de ne conserver que les technologies respectueuses de l'environnement.

La géothermie

altLa géothermie consiste à utiliser la chaleur naturelle du sous-sol pour produire de l'énergie ou pour fournir directement de la chaleur.

Cette utilisation dépend naturellement du besoin et du contexte géologique local.

En France, les objectifs fixés par le Grenelle de l’environnement  à l'horizon 2020 prévoient que la géothermie sous forme de chaleur atteigne 1,3 millions de TEP (tonnes-équivalent-pétrole) sur les 20 millions de TEP qui devront provenir d'énergies renouvelables et que 2 millions de foyers soient équipés de pompes à chaleur. L'association Eco-Quartier Strasbourg  émet cependant de certaines réserves sur le sujet.

Lire la suite...

Corrélation entre énergie, croissance et population…

alt

alt cliquer sur l'image pour l'agrandir

Les ressources disponibles ont permis une croissance de leur consommation et de la population mondiale.
Cependant, une extrapolation dans les dizaines d'années à venir de la consommation énergétique,  montre clairement que la raréfaction des ressources aura un impact majeur sur la façon dont l'Homme habite la Terre : un écart notable entre besoin et ressource disponible affectera l'humanité à plusieurs niveaux,  avec des conséquences géopolitiques (que l'on commence à observer) et une répercussion sur l'effectif de population…

L’activité humaine, une incroyable énergie ! … qui va nous manquer dès 2050

alt

alt cliquer sur l'image pour l'agrandir

texte de commentaire ?